lacs Robert et Croix de Chamrousse

DSC_4923_20131028_142422

Très belle journée annoncée ce lundi ; il fallait en profiter. Le cousin partageant nos vacances souhaitant s’initier à la via ferrata c’était l’occasion de remonter à Chamrousse pour faire la via du lac Robert qui avait été bien appréciée cet été.

Montée cette fois et pour changer par le lac des Pourettes, en suivant un moment un sentier à flanc de colline où il y a pas mal de myrtilles. Puis arrivés au lac il faut remonter bien plus sensiblement pour atteindre le lac Robert. Grand ciel bleu, température vraiment douce d’autant plus que nous sommes à l’abri du vent : c’est vraiment une belle journée en montagne. Après le pique-nique je remonte donc avec le grand cousin et ma fille aînée qui a bien envie de faire aussi une via pour rabattre un peu le caquet de son plus jeune frère qui n’est pas peu fier d’en avoir plusieurs à son actif.

Dans l’approche de la falaise néanmoins un premier bémol se fait sentir : le cousin m’explique qu’il n’a pas peur mais qu’il n’aime pas quand c’est à pic et qu’il y a trop de vide… Je remotive les troupes en faisant un peu de pédagogie (à laquelle je crois fermement du reste) : « tu vas voir qu’une fois dans le baudrier, avec tes longes accrochées au câble et si besoin la petite dégaine pour te reposer tu te sentiras bien plus en sécurité que sur certaines portions de randonnée où le vide est là mais où tu n’as aucun assurage ».

En arrivant au pied de la via en revanche je vois un petit panneau qui indique « fermé ». Néanmoins les câbles sont bien là donc je me dis qu’elle est sans doute sur le point d’être fermée mais pas encore, et donc nous partons. Il y a un premier ressaut à franchir qui impressionne un peu la troupe mais dès le second le rythme est pris et nous progressons rapidement. La via arrive alors sur un petit replat qui précède la passerelle et le cousin (en tête) m’annonce « je vois les scellements mais il n’y a plus de câble »… Mon sens aigu de l’humour me ferait penser que le cousin me taquine mais quand même, avec moi il n’ose pas trop et l’ayant vite rejoint je constate que flûte, les câbles ne sont effectivement plus là…

Les enfants se demandent un peu quoi faire, comme moi du reste. J’avance un peu voir s’il y aurait un échappatoire vers le côté en montant mais non ; vers le bas ce serait peut-être jouable mais c’est une alternance de petites dalles et de terre : pas de quoi être très joueur d’autant que je suis avec les enfants donc le choix est simple : « on redescend par la montée »…

Là il faut avouer que les teintes des visages qui n’étaient déjà pas ultra colorées pâlissent un peu plus mais finalement ça tombe bien : je peux sortir triomphalement les 30m de corde à double que je traîne avec la plaquette ; je ne les aurai pas montés pour rien cette fois ! J’installe tout ça pour les laisser redescendre doucement pendant que je les assure à la plaquette (oui finalement il y a des jours où je suis quand même bien content d’avoir appris les manips d’escalade) et finalement ça se passe plutôt bien, même dans les passages très légèrement surplombants qui sont bien sûr impressionnants.

Nous revoilà au pied de la via après avoir brûlé pas mal de temps : il était convenu avec le reste de la famille que nous nous retrouvions à la Croix de Chamrousse pour redescendre plus directement et rapidement ensuite. Nous remontons donc sans traîner et après avoir récupéré tout le monde nous descendons de la Croix. Il y a des travaux et des bulldozers partout, c’est un peu bizarre après l’ambiance somme toute sauvage qu’il y avait eu jusque là. Je découvre le joli lac Achard et le Taillefer pendant que les enfants goûtent puis nous redescendons par les pistes de ski : rien de bien folichon mais au moins nous profitons du soleil couchant, qui éclaire joliment en ombres chinoises la barrière du Vercors (coucher près du Cornafion). La descente se fait au rythme des jeux des enfants : l’un pense à un sujet, un autre un verbe, un autre un COD, etc… et après ils s’amusent des phrases insensées qui en résultent. Ca me vaut de marcher en donnant la main au petit dernier qui me chuchote à l’oreille « Papa dis moi un complément circonstanciel rigolo »…

Enfin nous revenons au parking alors que la nuit tombe, et que je sens de nouveau une douleur dans mon genou qui m’avait fait souffrir il y a peu dans le Dévoluy ; on verra la suite…

Départ de Chamrousse 1650, et montée vers le collet sous le Recoin de Chamrousse.

DSC_4746_20131028_105014 DSC_4753_20131028_105501 DSC_4759_20131028_105558

Joli sentier pour aller au lac des Pourettes, agrémenté de myrtilles…

DSC_4788_20131028_113554 DSC_4792_20131028_113653 DSC_4830_20131028_121938

Le lac est encore à l’ombre.

DSC_4809_20131028_115118

Puis nous remontons le sentier qui nous a menés à la brèche nord (la carte me laissait penser que nous arrivions à la brèche sud ; nous avons dû louper une bifurcation à un moment)…

DSC_4816_20131028_120937 DSC_4846_20131028_122550 DSC_4852_20131028_122701 DSC_4853_20131028_122822

Et nous voici enfin aux lacs Robert, dont il faut longer le bord un moment avant de retrouver notre petit coin à pique-nique.

DSC_4876_20131028_124120 DSC_4880_20131028_124357 DSC_4885_20131028_124921 DSC_4895_20131028_130021 DSC_4896_20131028_130138

Puis nous partons avec les deux plus grands pour la via ferrata.

DSC_4918_20131028_142150 DSC_4919_20131028_142327 DSC_4923_20131028_142422

Après la descente de la via puis la remontée à la Croix de Chamrousse, il est temps de goûter ; mais difficile de sortir de l’omniprésence des pistes de ski.

DSC_4973_20131028_163504 DSC_5001_20131028_170857

Belle ambiance néanmoins en cette fin de journée, avec le soleil qui vient se coucher derrière le Vercors, quasiment au Cornafion.

DSC_5011_20131028_171222 DSC_5050_20131028_174039

Publicités
Cet article, publié dans Belledonne, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 Responses to lacs Robert et Croix de Chamrousse

  1. Parfois, il faut croire aux panneaux… Jolie sortie familiale quand même. À bientôt.

  2. Oui ça servira de leçon effectivement (mais j’imaginais qu’ils commençaient par enlever les câbles du bas ; et la veille le site web de Chamrousse indiquait encore les via ouvertes).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s