Salon Monts d’Or photos – l’épilogue

DSC_4604_20120716_194007w

Et voilà le salon Monts d’Or photos a fermé ce soir.

C’est la première fois que je participais à une exposition ; que retenir de l’expérience ?

Indéniablement l’exercice nécessite un travail pas complètement négligeable en amont (sélectionner des photos, faire acte de candidature, commander et préparer ses tirages, préparer son stand -sujet sur lequel j’ai été complètement pris au dépourvu mais que beaucoup préparent avec un très grand soin) et un investissement assez important.

Je ne m’y attendais pas particulièrement mais j’ai finalement trouvé très intéressant de voir la réaction du public sur mes photos, dont certaines sont ressorties assez nettement pour capter l’attention (je détaillerai lesquelles plus bas).

Evidemment dans mon cas il s’agissait essentiellement de photos de montagne, qui ont parlé à plusieurs personnes qui avaient pas mal crapahuté là-haut ou qui envisageaient de le refaire, ou qui se rappelaient aussi parfois des souvenirs ou balades bien anciennes…

Un autre constat aussi : si bien sûr pour moi le lieu et le cadre des photos était une évidence, il m’est apparu le samedi que beaucoup de personnes ne voyaient pas forcément les endroits en question (même pour Fourvière émergeant de la brume ou le Mont Cindre dans la ouate). J’y ai donc remédié le dimanche en ajoutant des légendes, qui incitaient les personnes à s’approcher des tirages pour les lire, et qui heureusement n’empêchaient pas non plus les questions ou discussions intéressantes !

Un autre constat aussi : l’expérience est quand même assez fatigante avec un défilé incessant (qui n’empêche pas qu’il était intéressant et bienvenu !) ; j’avais parfois du mal à trouver une place pour ne pas m’éloigner trop tout en laissant les personnes s’approcher pour regarder les photos.

Participer à une exposition demande aussi -c’est sans doute le point le plus délicat pour moi, qui me fera hésiter assez lourdement à renouveler l’expérience- de passer son week-end enfermé dans une salle et quand on court comme moi après des trop rares week-end sans contrainte familiale et avec un temps correct pour filer prendre le bon air en montagne, c’est un sacrifice important quand même…

Bien plus positivement, c’est aussi l’occasion de discuter et de voir la production d’autres photographes dans des domaines très différents (c’est d’ailleurs l’un des points du salon qui m’a bien plu : il y en avait pour tous les goûts et cela se sentait aussi nettement dans le public). J’ai ainsi pu rencontrer des voisins ou voisines, des amis, des personnes avec qui je n’avais eu l’occasion d’échanger que dans le monde virtuel.

Et puis pour terminer ce salon m’a donné l’occasion de découvrir Rebekah West, dont les quelques tirages qu’elle exposait m’ont plu vraiment énormément : une grosse claque, alors que comme souvent ça semble si simple…

DSC_7422_20150308_134343  C1

Pour finir l’article un petit classement de mes photos qui ont eu le plus de suffrages auprès des visiteurs (toutes celles que je comptais présenter sont ici) :

1- sans doute les moutons de l’Oisans, avec ce contre jour marqué qui ne laisse entrevoir que le dos des brebis

DSC_4604_20120716_194007w

2- évidemment je m’y attendais, Fourvière émergeant doucement de la brume a souvent surpris, avec de nombreuses questions et commentaires

DSC_7257w

3- le terrible sangle du Fouda Blanc sous la lumière orange du couchant a aussi déclenché de nombreuses questions et commentaires (c’est dans le Colorado ? il y a un chemin ?)…

DSC_0312_20121116_164720_DxOw

4- enfin la mystérieuse modèle de plusieurs photos m’avait dissuadé de les mettre : « ça n’intéressera personne ». Mais si, cette présence féminine a bien plu dans l’accompagnement de ces décors…

DSC_4228_20140717_192931w DSC_1033_20110526_101437w DSC_4899_20140719_171459w

5- pour finir y aurait-il un flop ? En partie quand même oui, j’imaginais que le mont Cindre nimbé dans sa brume matinale aurait pas mal de succès, mais il ne m’a pas semblé déclencher beaucoup d’enthousiasme (et parfois aussi une incompréhension de la scène : « c’est un phare ? »)

DSC_4130_20141125_081836  C1w

Enfin voilà, l’expérience fut foncièrement plaisante et intéressante (bravo d’ailleurs aux organisateurs pour tout le travail avant et après, dont faisait partie l’association Vivre Saint Fortunat) !

DSC_7406_20150308_100603  C1

Publicités
Cet article a été publié dans photographies. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 Responses to Salon Monts d’Or photos – l’épilogue

  1. Pastelle dit :

    Très sympa ton résumé. J’aime bien lire les ressentis des autres aussi.
    Plus qu’à croiser les doigts pour qu’à la prochaine expo, il pleuve, comme ça aucun regret, que du plaisir ! 😉

    • Merci Sophie. Oui j’ai lu avec intérêt le tien aussi !
      Bon je t’avoue que pour l’instant je me dis que je ne récidiverai sans doute pas en dehors de St Didier, mais on verra…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s