une traversée du Glandasse

DSC_2971_20150510_054723  C1

Les ponts s’enchaînent en ce mois de mai 2015 mais assez invariablement le même scénario se reproduit : grand beau temps la semaine, avec juste une perturbation de passage pour le week-end…
En cette fin de grand week-end du 8 mai un changement était quand même à noter : nous n’avions droit qu’à une perturbation (passée le vendredi) au lieu de deux comme précédemment, ce qui laissait donc augurer d’une possibilité de sortie sur la fin du week-end.
De ce fait je n’ai pas tardé à me décider à reprendre le sac à dos pour faire une traversée du Glandasse autant que possible par les crêtes, comme je n’avais jamais trop eu la possibilité d’en profiter jusqu’ici (je ne l’ai faite que de nuit ou par temps médiocre).
En arrivant dans le Diois le ciel restait bien couvert cependant et les sommets étaient cachés, mais c’était prévu… J’en ai finalement bénéficié pour la longue montée, qu’il était préférable de faire à couvert et dans le brouillard plutôt que sous une chaleur écrasante qui aurait vite fait fondre mes réserves d’eau.
En débouchant sur le plateau le moment magique a eu lieu : le ciel bleu se laissait deviner à travers les derniers passages de brume, les prairies étaient maintenant passées résolument au vert, constellées de myriades de fleurs, et un groupe de bouquetin faisait le comité d’accueil, au son des chocs de cornes de quelques jeunes…
Balade sympathique donc, même si les hauteurs du plateau étaient encore foncièrement sèches, la fonte des névés étant encore bien récente. La vue depuis le Pié Ferré était sympathique, avec le Vercors oriental qui ployait sous les assauts d’épais nuages cotonneux desquels émergeait glorieusement le Veymont.
J’ai poursuivi ma traversée en flânant tranquillement avant d’aller poser mon bivouac un peu à l’abri du vent assez froid et qui a continué à produire de bonnes rafales une bonne partie de la nuit.
Au petit matin j’ai eu droit au chant d’un tétras lyre en guise de réveil, mais il n’est pas resté longtemps, probablement perturbé par le bruit des rafales de vent sur ma tente affût. C’est ensuite le chant d’un coucou qui a bercé la fin de nuit, puis j’ai avancé paisiblement dans la suite des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol.
Enfin l’heure tournait et le beau temps était une invitation à poursuivre la balade sur la crête, seul le Trièves ayant encore quelques nuages qui couraient rapidement au pied des géants du Dévoluy.
J’ai enfin trouvé la fameuse arche de Laval d’Aix qui m’avait tapé dans l’œil il y a bien longtemps mais que je n’avais jamais vue. Je n’ai pas tardé ensuite à atteindre la bergerie, toujours sans ses troupeaux de moutons, et je suis allé pique-niquer sur les hauteurs qui l’entourent pour regarder le vol des vautours au-dessus du cirque d’Archiane. Cela a d’ailleurs donné lieu à la séquence faune de la balade, alors que quelques autres petits piafs passaient sur les pins à crochet, accompagnés d’un chamois qui flânait et qui ne m’a pas vu alors que j’étais assis paisiblement au pied d’un cairn.
Je suis repassé aux abords de la bergerie qui était gardée par un troupeau de bouquetins mâles qui s’enivraient de la végétation nouvelle, avant de redescendre tranquillement dans la vallée.
Il n’y a pas à dire le Glandasse est un joli coin sauvage, préservé par ses accès longs et laborieux (au final je n’ai croisé qu’un couple au sommet du Pié Ferré, un randonneur solitaire itinérant sur le GR et aperçu un autre petit groupe de marcheurs sur le GR).
La saison estivale en montagne est lancée et ça fait grand plaisir d’y être !

Place aux photos :

Un bouquetin dans la brume raréfiée, en guise de comité d’accueil sur le plateau…

DSC_2703_20150509_141829  C1

Puis la brume laisse place au ciel bleu : c’est souvent l’instant magique !

DSC_2763_20150509_143645  C1 DSC_2769_20150509_144042  C1

Les hauts plateaux sous les assauts des nuages cotonneux du Trièves ; le Veymont résiste !

DSC_2798_20150509_151650  C1

Depuis le Pié Ferré, la proue des prairies de Châtillon marque la pointe sud des hauts plateaux.

DSC_2800_20150509_151804  C1

Et le nord de la crête du Glandasse.

DSC_2846_20150509_152921  C1

Les belles aiguilles du cirque d’Archiane, alors que le jour baisse et que les ombres s’allongent.

DSC_2917_20150509_195945  C1 DSC_2919_20150509_200000  C1

Les nuages filent sur le Trièves.

DSC_2925_20150509_202004  C1

Le réveil matin du plateau !

DSC_2971_20150510_054723  C1

L’hommage au Ferrand…

DSC_2963_20150510_054641  C1

Le lever de soleil est voilé…

DSC_2997_20150510_062814  C1

Les nuages, bien moins nombreux que la veille, filent encore sur le Trièves.

DSC_3001_20150510_062935  C1 DSC_3028_20150510_074134  C1

Les vautours prennent leur envol et les ascendances…

DSC_3013_20150510_070741  C1

Il est temps de replier la tente affût…

DSC_3044_20150510_093402  C1

… et de poursuivre la balade.

DSC_3053_20150510_100231  C1 DSC_3081_20150510_105633  C1

L’arrivée à l’arche de Laval d’Aix.

DSC_3092_20150510_110756  C1

La porte du paradis ?

DSC_3093_20150510_110823  C1

La bergerie de Laval d’Aix, encore désertée par ses troupeaux.

DSC_3105_20150510_112748  C1

DSC_3109_20150510_114357  C1

Les vautours fauves, nombreux…

DSC_3132_20150510_115922  C1 DSC_3202_20150510_131322  C1

Un venturon montagnard.

DSC_3082_20150510_105927  C1

Un chamois flâne paisiblement, sans me voir.

DSC_3129_20150510_115604  C1

Le rocher d’Archiane, avec sa célèbre vire et son plus célèbre encore pilier Livanos.

DSC_3147_20150510_124211  C1

Les bouquetins flânent aussi à Laval d’Aix.

DSC_3170_20150510_125750  C1 DSC_3173_20150510_130009  C1 DSC_3197_20150510_131020  C1

Les myriades de fleurs : le paradis printanier.

DSC_3215_20150510_131517  C1

Un traquet motteux, mais il ne traîne pas car visiblement je l’inquiète…

DSC_3280_20150510_135613  C1 DSC_3283_20150510_135620  C1

Les plus beaux cairns du plateau…

DSC_3290_20150510_140816  C1

La belle ambiance du plateau, avec sa parure de printemps…

DSC_3300_20150510_142152  C1

Encore de jeunes bouquetins au frais dans les anfractuosités des falaises, à la descente.

DSC_3321_20150510_145617  C1 DSC_3335_20150510_150126  C1 DSC_3339_20150510_150340  C1

Publicités
Cet article, publié dans Vercors, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

One Response to une traversée du Glandasse

  1. Ping: A l’affut des tétras lyres – épisode 4… | Montagne et photographies

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s