A l’affut des cerfs sur les Hauts Plateaux du Vercors…

DSC_2345_20151011_103450  C1

Nous arrivons déjà presque mi-octobre et, aiguillonné par une question de Pascal, je réalise que je n’ai pas pris le temps une seule fois d’essayer d’écouter le brame des cerfs sur les hauts plateaux du Vercors cet automne, alors que j’avais quelques ambitions sur ce point en fin d’été.
Il y a certes des spots de brame très connus sur le Vercors mais ils ont l’inconvénient lié à l’avantage de leur notoriété : il y a en général la foule et cela casse un peu l’ambiance d’écouter le brame au milieu du va et vient des voitures…
Donc j’avais envie depuis assez longtemps d’écouter le brame dans la solitude des hauts plateaux. Il m’était arrivé régulièrement d’en entendre en me promenant dans les zones boisées entre la Coche et Carette, mais quelques indices glanés au fil de balades me donnaient à penser qu’il pouvait aussi y en avoir entre Tussac et le Jardin du Roi.
Direction le sud Vercors et Bénevise donc pour profiter de ce beau week-end annoncé.
En descendant samedi en fin de matinée l’ambiance reste très brumeuse pour la montée au col de Menée ; les feuillus déjà bien rouges ajoutent à l’aspect fantomatique de la scène.
Une fois passé le col de Menée, le ciel change complètement : le bleu prend nettement l’avantage, et c’est comme souvent un grand plaisir que de redescendre vers le Diois en longeant l’échine du rocher de Combeau.
Je me gare dans le village et démarre par le sentier qui mène à un belvédère sur le cirque d’Archiane. Autant sur les versants isérois du col de Menée les arbres avaient revêtus leur parure automnale, autant dans le Diois la végétation semble encore hésiter et se maintient dans l’entre deux : certains arbres sont déjà bien rouges mais bon nombre d’autres sont encore bien verts…
Le point de vue en question est plutôt sympa (indiqué au point 1160 sur la carte IGN), même si du haut des falaises de Tussac la vue est plus globale ; j’en profite pour pique-niquer en observant les nombreux vautours qui tournent au bord des falaises (juste au-dessus de moi en fait)…
Enfin je fais demi-tour pour récupérer la jolie sente qui permet de court circuiter la moitié de la vilaine piste qui monte à Tussac. Pas grand chose à dire de plus : il n’y a personne, la balade est belle et je débouche à Tussac avec une jolie lumière qui balaye la belle prairie.
Je fais une petite pause en profitant du banc de l’une des nombreuses cabanes du secteur (privées) puis je pars vers la Fistourle au bord des falaises pour voir le jour baisser sur le rocher de Combeau. Malheureusement de là-haut le rocher n’est plus très spectaculaire, trop écrasé par mon point de vue. Je file par les belles prairies pour rejoindre les falaises de l’autre côté qui auraient été finalement nettement plus photogéniques, mais le soleil bascule déjà sur l’horizon. Je tente quand même de descendre à toute vitesse sur une petite vire qui mène sous une belle falaise jaune creusée de grands porches mais c’est trop tard et plutôt que de risquer une chute dans ce terrain pas très commode, je me dis qu’il est plus sage de remonter tranquillement.
Du haut de la falaise le spectacle du jour qui baisse est joli tout de même du reste : les nuages lancent leurs assauts cotonneux et seuls les hauts sommets du Dévoluy émergent. Je me dis que j’aurais dû intervertir ma précédente sortie avec celle-ci : la lumière est superbe et avec la mer de nuages le spectacle devait vraiment être grandiose ce soir au pied du Grand Ferrand…
Enfin la nuit commence à tomber, j’attaque ma randonnée nocturne ponctuée de pauses pour bien écouter mais la déconvenue est grande : la forêt reste parfaitement silencieuse, aux abords immédiats mais même dans le lointain.
N’ayant plus d’espoirs je finis par me poser et c’est parti pour la nuit, sans histoires.
L’avantage de l’automne est que le réveil n’a pas besoin de sonner trop tôt ; je me lève tranquillement, toujours dans le silence complet de la forêt, et je gagne un point de vue. Les nuages rosissent intensément, c’est joli même si c’est aussi le signe d’un soleil vite contrarié ensuite. La mer de nuages continue manifestement de sévir sur le Trièves, les hauts sommets du Glandasse s’illuminent superbement quelques minutes avec une belle lumière jaune intense mais qui ne dure pas : les voiles nuageux contrarient vite la suite, même si le ciel globalement bleu laisse espérer une belle journée.
L’objet de mon bivouac étant raté (en partie : il reste quand même le grand plaisir d’être là un peu hors du monde), je poursuis sans attendre la randonnée en montant à la Croix du Lautaret. De là, la mer de nuages continue à me faire de l’œil et je me dis que le mont Aiguille est peut-être transformé en île avec les nuages, spectacle que je n’ai jamais vu. J’abandonne alors mon plan initial qui était de redescendre par le célèbre vallon du Marichaume dans lequel je ne suis jamais passé, avant de regagner le vallon par le pas de la Plane ou du Pastel et je me décide à filer jusqu’à la Tête Chevalière, qui n’est pas si lointaine.

Cela me donne en plus le plaisir de traverser le triangle magique à cette saison constitué de l’espace entre la Montagnette, la Croix du Lautaret et la Tête Chevalière : vaste espace de prairies assez planes et dénudées, dans leur parure dorée automnale.
La fatigue se fait sentir pour la montée vers la Tête Chevalière mais je finis par y arriver avec une petite déconvenue : la mer de nuages est maintenant reculée derrière Chichilianne. Ce n’est pas dramatique, le paysage reste superbe tout de même et je n’arrive vraiment pas à me lasser de ce coin.
Quelques personnes discutent au sommet, je les salue et le leur laisse en filant aux abords du ravin des Arches où je me pose pour le pique-nique, en profitant de cette ambiance absolument paradisiaque. Je me remémore avec une certaine émotion les balades que j’ai pu faire dans le ravin avec François et Pascal (cf. fin de page) en redétaillant la succession de passages qui mènent à la pyramide terreuse qui trône au centre du ravin.
Enfin l’heure tourne, je suis allé pas mal plus au nord que je ne l’avais anticipé et le retour sera long. En repartant je discute avec un randonneur très affairé dans ses photos et nous partageons nos expériences sur ce secteur dont lui aussi ne se lasse jamais. En poursuivant l’échange je me rends compte que c’est Alain Herrault, une sommité locale en matière de photo de montagne, qui fait partie du collectif Diverticimes. Nous n’avions jamais eu vraiment le temps d’échanger un peu ; ça fait plaisir de voir en tout cas quelqu’un comme lui qui, malgré ses sorties innombrables, reste manifestement un passionné absolu !
Je poursuis la descente en longeant la crête du ravin des Arches, où un groupe nombreux arrive. En poursuivant vers le refuge de l’Essaure, des chevaux paraissent dans les prairies : spectacle toujours sympathique !
Enfin la descente se fait sans histoires : je termine finalement par la route du vallon de Combeau à pieds, qui m’offre ainsi quelques jolis point de vue sur le Rocher (alors qu’en voiture on passe trop vite), en empruntant notamment quelques portions de sentier qui mènent à de jolies clairières paisibles au pied du rocher…
Au final il faudra repasser pour le brame du cerf, mais vivre deux journées là-haut comme celles-ci aura vraiment été paradisiaque !
Et maintenant place aux photos !

Départ de Bénevise, qui profite au mieux de son versant plein sud.

DSC_2045_20151010_125603  C1

Sentier typiquement drômois pour gagner le belvédère du cirque d’Archiane…

DSC_2054_20151010_131653  C1

Quelques jolis points de vue sur les falaises de Tussac.

DSC_2058_20151010_133955  C1

LE belvédère sur le cirque d’Archiane.

DSC_2065_20151010_134557  C1

Puis montée par une petite sente qui contourne les Aiguilles de Bénevise.

DSC_2094_20151010_145728  C1

Pour les couleurs, la végétation est ici entre deux.

DSC_2096_20151010_150507  C1

Tussac n’est plus loin : belle lumière !

DSC_2111_20151010_155944  C1

Bienvenue sur les hauts plateaux !

DSC_2115_20151010_160235  C1

Un petit tour sur la belle prairie de Tussac.

DSC_2117_20151010_160511  C1

DSC_2119_20151010_161016  C1

DSC_2134_20151010_164210  C1

Puis je vais jeter un œil au rocher de Combeau alors que le jour baisse doucement.

DSC_2142_20151010_171238  C1

Encore quelques minutes de soleil aux Nonnières…

DSC_2164_20151010_174444  C1

Puis je traverse vers l’autre versant au soleil.

DSC_2177_20151010_182029  C1

Mais j’y parviens hélas un peu trop tard…

DSC_2180_20151010_183135  C1

Le soir, les nuages prennent d’assaut le Mont Barral alors que l’Obiou domine la bataille de la tête et des épaules…

DSC_2189_20151010_184619  C1

DSC_2200_20151010_185010  C1

Vagues nuageuses au pied du Ferrand.

DSC_2220_20151010_192644  C1

Pas de brame : je me console comme je peux…

DSC_2228_20151010_202620  C1

Le lendemain matin : jolis jeux de couleurs dans les nuages.

DSC_2234_20151011_073102  C1

DSC_2238_20151011_073810  C1

DSC_2242_20151011_073930  C1

DSC_2247_20151011_074331  C1

Puis les premiers rayons éclairent les sommets du Glandasse.

DSC_2255_20151011_075535  C1

DSC_2260_20151011_080017  C1

Je profite du spectacle mais ça ne dure pas…

DSC_2267_20151011_080630  C1

DSC_2277_20151011_082328  C1

Et je ne tarde pas à poursuivre la randonnée.

DSC_2282_20151011_082824  C1

La Croix du Lautaret est proche.

DSC_2291_20151011_093005  C1

Un petit tour au sommet.

DSC_2304_20151011_095051  C1

DSC_2320_20151011_095647  C1

Les derniers troupeaux se préparent à redescendre au Jardin du Roi.

DSC_2308_20151011_095233  C1

De la Croix du Lautaret : vue vers le sud est.

DSC_2310_20151011_095319  C1

Et vue vers le nord ouest.

DSC_2315_20151011_095523  C1

Puis je traverse le triangle magique (avec pour pointes : Croix du Lautaret, Montagnette et Tête Chevalière) dans une belle ambiance.

DSC_2342_20151011_103248  C1

DSC_2345_20151011_103450  C1

DSC_2346_20151011_103726  C1

DSC_2349_20151011_104400  C1

Et j’atteins les abords de la Tête Chevalière, dans une belle ambiance.

DSC_2353_20151011_110209  C1

DSC_2359_20151011_111438  C1

DSC_2374_20151011_112636  C1

DSC_2385_20151011_112834  C1

Puis je pique-nique au bord du superbe ravin des Arches…

DSC_2393_20151011_113620  C1

DSC_2396_20151011_113833  C1

Le ravin reste essentiellement le royaume des chamois…

DSC_2406_20151011_114920  C1

DSC_2408_20151011_114928  C1

Jolie vue sur la plaine de Chichilianne.

DSC_2404_20151011_114838  C1

DSC_2423_20151011_123541  C1

Puis j’entame le retour en suivant la crête.

DSC_2432_20151011_124910  C1

DSC_2439_20151011_125426  C1

En vue de la belle plaine de l’Essaure.

DSC_2443_20151011_125805  C1

DSC_2445_20151011_130020  C1

Sur le haut du vallon de Combeau, les couleurs automnales sont en force.

DSC_2459_20151011_134331  C1

DSC_2461_20151011_134535  C1

DSC_2469_20151011_135709  C1

Belle ambiance sur la route également, d’autant qu’il n’y a presque pas de voitures…

DSC_2475_20151011_140641  C1

DSC_2482_20151011_143730  C1

DSC_2483_20151011_144615  C1

Quelques aperçus du superbe et majestueux rocher de Combeau.

DSC_2490_20151011_145407  C1

DSC_2498_20151011_150222  C1

DSC_2499_20151011_150243  C1

DSC_2505_20151011_151358  C1

Et retour à Bénevise pour boucler cette belle promenade…

DSC_2515_20151011_154304  C1 DSC_2516_20151011_154355  C1

Publicités
Cet article, publié dans Vercors, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 Responses to A l’affut des cerfs sur les Hauts Plateaux du Vercors…

  1. discret dit :

    Bonjour, bravo pour ton site. Les photos sont magnifiques.
    Pour ce qui est du brame du cerf, j’ai passé la nuit du 28 septembre à la Tiolache du milieu. C’était un dimanche soir, il n’y avait personne. Par contre les cerfs bramaient en stéréo, de la fin de l’après midi jusqu’au petit matin. Ils se sont répondus toute la nuit. Magnifique spectacle de la nature. J’ai aussi entendu des sangliers labourer le terrain autour de la cabane pour chercher de la nourriture. Il y a eu aussi la sarabande des mulots dons la charpente de la cabane. Bref, un super WE de nature. Fouler les herbes gelées et craquantes le matin fait également partie des petits plaisirs du lieu.

    Continue à nous faire rêver avec les CR de tes balades!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s